Image

Un P.A.V.E dans votre rue !

Comme toutes les communes et autres collectivités, La Plaine des Palmistes doit prendre en compte l’obligation d’être accessible à tous et notamment aux personnes à mobilité réduite (PMR). Ce sera bientôt chose faite concernant les rues et trottoirs de la ville, grâce à la mise en place d’un Plan d’Accessibilité à la Voirie et aux Espaces publics (PAVE).

A partir du 5 septembre, et certainement pendant plusieurs semaines, une équipe composée d’une experte en accessibilité, de fonctionnaires et d’agents communaux va effectuer une série de relevés et mesures tout au long des 80 km de voies communales (y compris trottoirs et mobilier urbain). Pourquoi tout ce déploiement d’énergie ?

Tout d’abord car un tel diagnostic de l’accessibilité PMR a été rendu obligatoire par le décret n° 2006-1657 du 21 décembre 2006 relatif à l’accessibilité de la voirie et des espaces publics (faisant lui-même écho à la « loi handicap » du 11 février 2005). Mais au-delà de cette contrainte réglementaire le but est surtout de rendre meilleure la vie dans la commune en rendant plus confortable les déplacements de tous : les personnes handicapées (en fauteuil, mal-voyants, etc., soit 5% des Palmiplainois selon la MDPH Réunion) comme à mobilité réduite (gramounes, femmes enceintes, poussettes, etc.)

Comment cela se passe t-il et qui réalise ce PAVE ?

Suivant les cas, c’est à la communauté de communes (ici la CIREST) ou, par délégation, à la commune de mettre en place le PAVE. Mais au final le PAVE n’est pas un simple document de diagnostic car c’est aussi lui qui fixe les conditions et les délais de réalisation des travaux de mise en accessibilité nécessaires par la suite. Il n’y a pas de date butoir imposée ce qui permet ainsi à chaque commune d’améliorer l’accessibilité à son rythme, tout en y intégrant les projets en cours et les travaux déjà prévus. Enfin, il faut savoir que toutes les modifications ne seront pas à la charge de la ville, chaque gestionnaire de matériel ou d’un espace étant responsable et compétent : EDF pour les poteaux et armoires électriques, CIREST et/ou Département pour les arrêts de bus…mais aussi commerçants et riverains (ex : une boîte aux lettres gênant le passage).

Concrètement, après la 1ère phase de diagnostic (1 mois, du 5 septembre à début octobre), viendra une deuxième phase de concertation et d’élaboration (1 mois également) durant laquelle tous les acteurs concernés seront consultés : CIREST, représentants d’associations, représentants transports publics, etc. Enfin, un programme pluri-annuel sera  établi et le PAVE présenté et validé en conseil municipal.

Pour être bien conseillée et élaborer un PAVE efficace et pertinent, la Mairie de la Plaine des Palmistes a choisi de faire appel à une SARL spécialisée basée dans l’Ouest de l’île. Cette société, au nom évocateur du « Monde Accessible », gérée par Arthur GUENAT, un jeune entrepreneur lui-même en situation de handicap, est experte dans le conseil et la formation des collectivités publiques et des entreprises dans le domaine de l’accessibilité et du handicap. C’est Chloë Boutard, ingénieur bâtiment-consultante en accessibilité de la société qui a en charge l’élaboration de ce PAVE. Pour le diagnostic proprement dit, elle sera accompagnée de M. Boyer (Division de l’aménagement du territoire et de l’équipement public) et d’agents communaux.

Si vous les croisez n’hésitez pas à leur faire part de vos observations en tant qu’usager de la voirie ou  à leur apporter un peu de réconfort surtout si la météo est capricieuse !